Farciennes: sécurisation en urgence pour le château

HAINAUT

A Farciennes, cela fait de nombreuses années que le Vieux Château, situé à la rue Jules Maltaux, tombe en ruine.

Cela n’empêche pas la bâtisse d’être à l’origine d’une poignée d’histoires frissonnantes. Sur le web, d’ailleurs, nombreux sont les internautes à s’intéresser aux récits de vampires découlant du château érigé en bord de Sambre.

Dernièrement, par contre, il n’était pas question de lieux hantés et encore moins de Dracula. Mais plutôt de sécurité.

Il a fallu placer un filet de sécurité

Effectivement, la tour gauche menaçait de s’effondrer. « Le château paye le poids des années », précise Julien Fanuel, chef de cabinet d’Hugues Bayet (PS). « En urgence, nous avons été contraints de déconstruire la toiture de la tour, tout en plaçant un filet de sécurité, sur la toiture principale. »

Le coût de l’opération s’est élevé à près de 15 500 euros. « A terme, le souhait de la commune est de restaurer en partie le Vieux Château. Un peu à l’image de ce qui a été réalisé à Villers-la-Ville », souligne le chef de cabinet.

Actuellement classée, la bâtisse du XVIIe siècle attend un coup de neuf. « En réalité, il s’agit plutôt d’une sauvegarde patrimoniale, plutôt qu’une rénovation totale », poursuit-il.

« A ce jour, environ 400 000 euros sont prévus pour sécuriser le château et le sauvegarder. Ces dépenses s’échelonneront sur différentes phases. »

Créer un nouveau parc

Afin de s’inscrire dans le projet de dynamisation du centre-ville, la commune envisage également de créer un parc, aux abords de la Sambre. « Ce dessein est beaucoup plus important. Il s’élève à 1,5 million d’euros. L’idée principale étant que nous puissions profiter de ce parc, tout en conservant le Vieux Château, à proximité. Il s’agirait, de cette manière, de conserver et de rendre agréable un lieu hautement chargé d’histoire. »

Si le château, même rénové, restera un monument historique, il n’est pas inenvisageable de voir naître un nouvel édifice, non loin de ce dernier. « Un bâtiment contemporain, avec une toute autre utilisation, pourrait, en effet, voir le jour. Toutefois, il ne s’agit que d’une idée. Il n’y a rien de concret, pour le moment. »

Que les vampires se rassurent : ils pourront encore dormir paisiblement.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *